Accueil du site > Découvrir > Histoire & patrimoine >

Sauvons le phare de l’Île d’Aix

La Commune de l’île d’Aix et l’ Association « Sauvons le Phare » s’engagent aux côtés des Phares et Balises pour assurer la sauvegarde du phare de l’île d’Aix et réunir les fonds nécessaires aux travaux de restauration de l’ouvrage.

Le 30 janvier 2014 vers 18 heures le phare de l’île d’Aix reprenait du service. une belle victoire collective ! merci à tous !

Pourquoi sauvegarder le phare de l’île d’Aix ?

Ayant passé la plupart de mes vacances depuis ma plus tendre enfance sur l’île d’Aix, ce qui a éveillé en moi cette vocation maritime qui est devenue mon métier, je suis tout naturellement attaché à la sauvegarde de ce phare pour une double raison :

  1. Il fait partie du patrimoine et est une marque d’identité de l’île d’Aix, au même titre que l’obélisque appartient à la place La Concorde à Paris. De plus, il a un caractère unique sur la façade Atlantique, avec ses doubles tours.
  2. En tant que marin, n’oublions pas son rôle essentiel qui est d’assurer une signalisation maritime, même si de nos jours, avec l’arrivée du GPS, son utilité est devenue secondaire.
    Pour conclure, je reprendrai tout simplement la phrase du site du Ministère de l’Ecologie, du Développement Durable et de l’énergie sur les phares :
    « Édifices de notre histoire, et balises toujours en activité pour signaler la terre aux navigateurs, les phares restent plus que jamais un patrimoine à préserver. »
    Donc il est donc temps de passer des écrits aux actes, c’est pour cela que je soutiens pleinement la toute nouvelle association « Sauvons le phare » de l’île d’Aix.
    Patrick MARCHESSEAU
    Commandant du Paquebot BOREAL

Actualité

L’île d’Aix réussi à sauver son phare. (France 3 le 23/10/2013)

Le phare sera coiffé. (Sud Ouest du 15/10/2013)

Les travaux démarrent ! (Sud Ouest du 14/10/2013)

  • La mobilisation est lancée sur l’île d’Aix (France Bleu le 25/03/2013)

L’Association

Avec la vocation de récolter des fonds pour la restauration du phare de l’Île d’Aix, l’Association "Sauvons le phare", a déposé ses statuts et a réuni sa première assemblée générale, le Samedi 23 mars 2013 à 15h, Salle du Cercle Nautique au Fort de la Rade à l’île d’Aix.

JPEG - 39.8 ko

Pour participer à la souscription, envoyez vos dons à l’ordre de l’association "Sauvons le Phare" 17123 Ile d’Aix -* Couriel

Une page sur facebook à été ouverte pour vous tenir régulièrement informé.

  • Pétition Pétition nationale pour l’organisation de la sauvegarde du patrimoine maritime emblématique des phares et tourelles en mer et le maintien de leur fonction de signal lumineux.

La situation du phare de l’île d’Aix n’est pas isolée, une pétition Nationale a été lancée pour préserver ce vaste patrimoine que constitue les Phares et Balises.
Elle est créée et écrite par la communauté Société Nationale pour le Patrimoine des Phares et Balises.

Signez la pétition

La Cour des Comptes

La Cour des comptes rend public, jeudi 7 février 2013, un référé sur le contrôle de la gestion du patrimoine des 250 phares et balises en France. L’état général des phares fait craindre des dépenses accrues d’entretien, voire des dépenses nouvelles lourdes de remise en état. La Cour estime que leur valorisation patrimoniale par le Conservatoire du littoral est loin d’être acquise faute de garanties juridiques et financières. Par ailleurs, l’occupation de certains sites par des associations sportives, culturelles et d’entraide doit être clarifiée. Enfin, la connaissance des sites et de leur valeur doit être améliorée.

Voir le référé

L’inventaire des grands phares du littoral français

Depuis quelques années, de nouvelles aides à la navigation ont modifié radicalement les usages des navigateurs. Dans le même temps, l’ensemble du système d’éclairage de notre littoral a été automatisé. Les grands phares de notre littoral ne semblent donc plus aussi utiles que par le passé. Ces édifices ont cependant une place majeure dans notre patrimoine maritime. Les phares sont en effet devenus les emblèmes de notre relation à la mer, que l’on soit marin ou non.

C’est en 1825 qu’un premier programme d’éclairage global du littoral français voit le jour. Des budgets importants sont débloqués et le plan est effectivement engagé en 1830. Cette véritable ceinture lumineuse est pratiquement bouclée à la fin du siècle. A la fin de la seconde guerre mondiale, ce réseau extraordinaire est anéanti lors de la débâcle allemande. Cent soixante-dix bâtiments sont alors détruits ou endommagés. Au début des années cinquante, la plupart des édifices sont déjà reconstruits.
Aujourd’hui, les vingt-six services maritimes de notre littoral gèrent cent quarante-huit phares en service, dont cent vingt sont en France métropolitaine, neuf en Corse et dix neuf outre-mer.

L’inventaire des phares a été réalisé du 01 avril 2001 au 15 mai 2002. Tous les bâtiments repérés ont été systématiquement visités et leurs archives étudiées.

Les phares

Wikipedia, un phare bien particulier

Page modifiée le 2 mai 2016

remonter