Accueil du site > Vie locale > Urbanisme >

Appel au mécénat populaire pour la restauration de l'ancien hôpital militaire, site de la maison familiale

SOUSCRIPTION PUBLIQUE
Faites un don !

Le contexte

Le projet de réhabilitation de la Maison familiale de l’île d’Aix s’inscrit dans un contexte territorial tout à fait spécifique.
La commune de l’Île d’Aix représente un petit croissant de terre de 130 ha, situé au cœur de l’archipel charentais, accessible uniquement par voie maritime. Son territoire est constitué d’un ensemble de paysages très variés : un seul et unique bourg entouré de remparts et deux ou trois petits hameaux isolés, cernés de parcelles agricoles, ostréicoles, marécageuses ou boisées. C’est aussi le territoire du célèbre Fort Boyard situé à seulement quelques centaines de mètres au large de l’île.

La circulation automobile est strictement limitée aux seuls déplacements professionnels indispensables.

Parmi ces 249 habitants permanents, les personnes de plus de 60 ans représentent plus d’un tiers de la population. Il s’agit d’une commune rurale ayant des difficultés à maintenir sa population active.

Sa population permanente est très attachée à son mode et à son cadre de vie. Vivre sur l’île, y travailler ou décider d’y vieillir résultent d’un choix souvent mûrement réfléchi et motivé, compte tenu des conditions de vie et de transport, de la situation du logement, de l’offre scolaire, sociale et culturelle limitée.

Une économie dominée par le secteur touristique

Compte tenu de la beauté, de la quiétude et de la qualité de ses paysages maritimes, l’île d’Aix est une destination privilégiée pour le tourisme balnéaire en Charente-Maritime.

En saison, près de 4 000 touristes accèdent à l’île pour la journée. A ceux-ci s’ajoute le nombre important de résidents secondaires (environ 2 000 habitants), présent essentiellement en été et en période de vacances scolaires.
L’Île d’Aix subit donc des variations très importantes de densité de population suivant les saisons et doit s’adapter en conséquence.
Aujourd’hui, le tourisme représente le premier bassin d’emploi et concerne un salarié sur trois.

L’offre touristique en terme d’hébergement, de lieux de restauration et de commerce est relativement satisfaisante puisque l’on recense dans l’île 3 centres / résidences de vacances, un hôtel rénové en 2010, des meublés de tourisme et chambres d’hôtes, 8 restaurants.

LES ENJEUX DU PROJET

Développer et conforter le tourisme social sur l’île

Seul le camping et la Maison Familiale permettent à des familles à revenu modeste de venir pour des courts séjours. La municipalité soucieuse de maintenir et renforcer une activité de tourisme social sur son territoire a initié un projet visant à maintenir et développer des activités liées au tourisme social sur l’ensemble du territoire de la commune. Pour parvenir à cet objectif, le Conseil Municipal a érigé le tourisme social en service public par une délibération du 27 février 2008.

C’est dans ce contexte que la commune souhaite aujourd’hui réhabiliter le site de la « Maison familiale » dont elle est propriétaire. La gestion de cet équipement a été confiée par Délégation de Service Public à l’association La colonie de vacances.
Le choix de ce projet plutôt qu’un autre c’est fait au regard de sa localisation dans le village, et, la nature et le volume de ces bâtiments qui sont des atouts importants pour une bonne exploitation.

Créer et renforcer des emplois et développer de nouveaux services avec une ouverture à la location des chambres tout au long de l’année du bâtiment « Ancien hôpital »

La Maison familiale a un service de restauration collective qui, avec une ouverture à l’année, pourra répondre aux nouveaux besoins de la population résidente.

Obtenir le label Tourisme et handicaps par la remise aux normes de ce bâtiment
Mettre en valeur le patrimoine militaire de l’île par la restauration de l’ancien hôpital.

LE PROGRAMME DE TRAVAUX

Le programme prévoit quatre opérations fonctionnelles :

  • La démolition de certains bâtiments rajoutés ou de médiocre qualité est nécessaire afin de mettre en valeur les édifices patrimoniaux et permettre la construction de nouveaux bâtiments.
  • La construction de nouveaux bâtiments et la réhabilitation de l’ancien hôpital répondant aux objectifs communaux suivants :
    • La restauration et la sauvegarde d’un bâtiment historique
    • La mise en conformité de certains bâtiments avec les textes réglementaires propres à ce type d’établissement
    • La remise à niveau des équipements pour mieux répondre aux attentes des vacanciers
    • L’ouverture de la Maison familiale à l’année

L’ANCIEN HÔPITAL - RESTAURATION ET RÉHABILITATION

Restauration de l’enveloppe extérieure
La restauration de l’enveloppe extérieure (parement, enduit, encadrements des ouvertures, menuiseries),

Réhabilitation totale

  • Création d’un nombre optimum de chambres en optimisant l’espace chambre et en réduisant les circulations à leur minimum. Création de "suites parentales".
  • Création de locaux techniques (chaufferie, ménage)

Ces constructions seront l’occasion d’avoir des bâtiments neufs répondant à l’ensemble des normes qui s’imposent à ce type d’équipement

  • Accessibilité aux personnes handicapées, en vue de l’obtention d’un label « Tourisme et handicap »
  • Normes sanitaires et de construction répondant aux prescriptions relatives au classement en E.R.P.
  • Normes de sécurité incendie
  • Normes thermiques

LE CALENDRIER PRÉVISIONNEL DES TRAVAUX

Démarrage des travaux à l’ Automne 2014
Fin des travaux au Printemps 2016

Les travaux de la première tranche ont débuté en février 2014 avec un programme et un calendrier modifié pour tenir compte des coûts élevés et des délais inhérents aux opérations de désamiantage. Ainsi, la commune a décidé de réaliser l’ensemble du désamiantage dès la 1e tranche.

Imaginez l’ancien hôpital militaire de l’Ile d’Aix restauré grâce à vos dons ! Remplissez le bon de souscription ou faites un don en ligne :

https://www.fondation-patrimoine.org/41637/

Les dons sont déductibles à hauteur de 66% de l’impôt sur le revenu,de 60% de l’impôt sur les sociétés ou de 75% de l’impôt sur la fortune.

Page modifiée le 28 mars 2017

remonter